24 Tours et détours au lac Saint-Jean

Le lac Saint-Jean est immense, une quarantaine de kms de diamètre pour plus de 200 kms de circonférence.

N’ayant pas froid aux yeux à mon arrivée, je me procure un vélo pour en faire le tour : Vu d’une côte, en face tout est plat ! Malheureusement après deux semaines, il n’y aura pas quatre journées consécutives de beau temps. Je garde le vélo et me concentrerai donc sur des visites à proximité de Mashteuiatsh où j’habite actuellement.

La pointe bleue, Roberval, les bleuetières, le Makusham, la Pointe Taillon sont des mots qui reviennent souvent !

Pointe Bleue est le nom français donné à la réserve montagnaise de Mashteuiatsh (prononcer « Machtoyatz »).

Roberval : Nom de la ville voisine où se trouvent les commerces principaux et grandes surfaces. À noter qu’il est souvent reproché aux autochtones le fait de ne pas payer de taxes. C’est une réalité dans les réserves qui s’est concrétisée suite à des ententes avec les colons il y a près de 150 ans au sujet de l’annexion des terres. La loi sur les sauvages = 1876

Autochtones = Premières Nations + Métis + Inuits

Bleuetières : fermes qui exploitent les bleuets (que je connaissais mieux sous le nom de myrtilles)

Le Mukusham : Il s’agit de la rencontre annuelle entre les Ilnus (Montagnais ou Pekuakamiulnuatsh) du lac Saint-Jean, les Cris du nord, et les Atikamekws entre autres. Ce rendez-vous se perpétue depuis toujours à cet endroit (voir carte). Il sert à renforcer les relations de commerce et de troc entre les nations autour d’échanges intergénérationnels et de bons repas (castor, canard, orignal, outarde, loutre etc.). Comme dirait mon hôte « c’était un peu le Facebook des autochtones d’ici ». Un rendez-vous où les problèmes personnels restent à l’extérieur. Rires, jeux et chasse !

La Pointe Taillon (Parc National de) est l’occasion parfaite pour essayer mon VTT sur une quarantaines de kms. Les orignaux et les castors n’ont pas oublié de marquer leur présence sur le chemin…

En bref, ces dernières journées ont aussi su marquer leurs empreintes dans ma tête… et sur ma voiture ! À suivre…